Vagabondages   

                                                                                                                                    dossier-artistique-vagabondages-cie-encima

Création 2017

Tout public à partir de 4 ans

Contraint à la misère, sans attache, passager clandestin, le vagabond peut s’inspirer de cette liberté pour en faire une règle de vie. Oser découvrir, repérer ce qu’il y a d’opportun ici, à cet instant. Profiter. Savourer.
Vagabonder ? Se laisser emporter par l’émotion du moment et rêver. Rêver d’ailleurs, de rencontres. Goûter à la vie, à une autre vie, par là, là- bas. Aller, venir, partir. Un instant, ou deux.  Puis s’en aller. Rester, où ?
L’œuvre de Chaplin « reste aujourd’hui un commentaire sur la survie de l’homme dans le contexte industriel, économique et social du vingtième siècle. Son message humain reste valable au vingt et unième siècle. »  David Robinson
 En 5 Actes, nous racontons le périple de trois vagabonds, archétypes du pauvre dans un monde où l’équité n’a jamais existé.
Contraints à être solidaires, l’art de l’entourloupe les aide à s’en sortir. Sans famille, ils survivent bon gré mal gré dans un petit port industriel. Le regard fixé sur le lointain, intrigués par  l’horizon de l’océan. Un paquebot passe une fois par mois pour transporter les migrants.
Peut-être qu’ailleurs, il y a une place pour eux. Ils fuient leur condition pour se rendre à l’autre bout du monde. Avec en poche, quelques petits bouts de pain difficilement obtenus, à partager. Le voyage est long et difficile dans la clandestinité. Ils rêvent. La solidarité devient un choix, l’amitié se révèle.
A leur arrivée, ils se perdent dans la démesure de la ville. Ici, alors que tout semble à portée de main, tout est inaccessible. La même misère, la même solitude sinon qu’ici c’est l’inconnu.
Ils apprennent à leurs dépens les règles sévères de ce nouveau monde. A l’évidence, il faut travailler pour vivre. Aspirés par la machine, ils ne parviennent pas à tenir la cadence et se font éjecter du système.
Ils s’éloignent alors du rythme effréné et déshumanisé de la ville. Après une longue marche, un chapiteau, ils entrent…
annabelle-delphine-laetitia-web

bagarre-web